Interview spéciale COVID – 19

Ce mois-ci, nous vous proposons de retrouver l’interview d’Olivier. Il nous partagera son point de vue de médecin sur la situation actuelle dans le cadre de la pratique du trail.

olivier

 

Bonjour Olivier, tu es notre membre le plus âgé, preuve que le Trail est un sport intergénérationnel. Pour ceux qui n’ont pas encore eux la chance de te rencontrer, peux tu te présenter ?

Très peu sportif durant ma vie, je suis venu au trail un peu par hasard et sur le tard. En été 2011, me trouvant en mauvaise forme physique, je me suis mis très progressivement à la course à pied, puis rapidement à la marche rapide en montagne. J’ai participé à la première course de ma vie (!) en avril 2012 (UMS, 4 montées). Trouvant dommage de pratiquer ce sport seul, je me suis mis à la recherche d’un club et je suis tombé par hasard sur Trailéman qui venait d’être fondé, j’en suis devenu membre en été 2012. J’y ai pris goût, c’est un sport qui me passionne et me fascine, même si je n’ai plus l’âge pour performer. Professionnellement je suis toujours actif à 100% dans la santé.

 

Comment as tu passé cette période de confinement ?

La période de semi-confinement n’a pas changé grand chose pour moi : j’ai continué de travailler, même s’il n’y avait plus beaucoup à faire. J’ai aussi continué à courir 2x/semaine. Avec l’impossibilité de se rendre en France, les pentes et la montagne m’ont beaucoup manqué au début, avant que nous trouvions une solution de remplacement plus éloignée: la région de St-Cergue/La Dôle. Le fait de m’entrainer seul ne m’a pas posé de problème particulier (je le fait régulièrement), et à la Dôle nous y sommes presque toujours allés à 2 ou 3.

Est ce que tu as hâte que les entraînements collectifs reprennent ?

Je me réjouis que les entrainements du jeudi reprennent . Avec Charly et en groupe, il nous est proposé des exercices que l’on ne fait pas volontiers seul, parce que ces exercices sont exigeants. Je ne participe pas aux entrainements du lundi/mardi, le niveau est trop élevé pour moi qui suis 20 à 40 ans plus âgé que les autres membres.

 

Est ce que selon toi, va-t-il avoir un avant et un après dans la pratique du sport au quotidien et dans l’organisation des courses ?

Si l’épidémie s’éteint rapidement, la pratique antérieure va vite redevenir la norme; par contre si l’épidémie continue à bas bruit avec des exacerbations, cela va rester compliqué d’organiser des courses.

Est ce que tu as des recommandations à faire en cette période de déconfinement ?

Appréciez tout simplement de pouvoir à nouveau courir dans la nature pour ceux qui ont été confinés strictement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close