Interview du mois de novembre : Laurent Paonessa de New Concept Sports.

  1. Laurent, à travers quelques lignes pourrais-tu nous présenter l’homme mais aussi le chef d’entreprise que tu es.

Après plus de 20 ans dans la vente de produits et services dans des grosses enseignes dans la bureautique puis l immobilier , je m étais promis de vivre de ma passion : le sport ! Chose faite depuis 8 ans déjà ; en reprenant l enseigne New Concept Sports à Lausanne et en créant la succursale de Carouge et de Sion , j ai pu mettre en application tous mes acquis de gestion et de vente . Le plus important à mes yeux est de mettre  » l humain  » en priorité au centre du business , c est mon challenge quotidien ., tant au niveau des collaborateurs que des clients . Du coup , je n ai plus l impression de travailler  ! En tant qu homme , je suis en quête d équilibre et d harmonie , à la recherche d’un savant mélange de temps à partager  entre le job , les passions ( sport et voyages ) et les proches .

2. Quel a été ton parcours de coureurs à travers les année.

 J étais un enfant un peu complexé né d une famille guère sportive ; c est à l adolescence que j ai gouté au sport à travers les arts martiaux ( boxe française et full-contact )   pendant plus de 10 ans  . La synchronicité d une rencontre ( pendant le service militaire en Allemagne , au sein d un peloton d élite ) m a catapulté dans la course à pied . S’en suivront 22 marathons à travers le  monde et autant de trails et d ultra trails : une manière de voyager  en courant , devenue une philosophie de vie .Je me suis bien amusé en portant un dossard ; maintenant je cours sans montre , uniquement pour le plaisir  et que pour le plaisir .

3. Tu reviens d’un séjour au Maroc (stage réalisé par NCS) comment s’est passé cette magnifique semaine?

Avec mon ami et ambassadeur d Ncs : Salah , c est la 2ème fois que l on accompagne des clients au Sud Maroc : montagne l an dernier , désert cette année . En revenant du marathon des sables en 2012 , je rêvais de retourner sur les dunes de Merzouga . Le stage qui vient de se terminer nous a montré à tous que  » le désert se vit mais ne se raconte pas  » …c est une partie de la Mère Nature qui n a encore pas trop été déformé par la main de l homme …et ca change tout : on court en dehors sur les dunes et ca creuse à l intérieur !   expérience inouïe !

4. Revenons à ton activité au sein de NCS, peux-tu nous présenter le magasin et les marques commercialisées.

Ncs existe depuis plus de 25 ans ; repris par Pierre Morath et moi même , nous sommes leader dans la vente d articles de running , travaillions avec la plupart des marques et axons toute notre stratégie sur le Service . Ce n est pas qu un concept  :  à l ère du digital ou l activité  » press- bouton  » semble être devenue l activité préférée de tout un chacun , partager d’ humain à humain un moment privilégié autour d une passion commune n a pas d égale . Lorsque le coureur vient te raconter la joie vécue à sa  dernière course ou son plaisir de ne plus avoir de douleurs , c est une pure récompense !

5. Quel est ton regard d’entrepreneur face à la concurrence « internet »

Le monde change , Internet est la plus grosse révolution des dernières décennies et a optimiser la notion de  » temps – consacrer – à … » C’est un outil exceptionnel . Et pourtant , l homme en est devenu victime puis esclave . Le commerce de détail en souffre bien sûr , puisque sans intermédiaire , l article sur internet sera toujours moins cher . Mais qui peut remplacer le sourire ou la main tendue ?En tant que coureur , je peux acheter 1x une paire de chaussure puis reprendre la même l an prochain sur le net : et si le fabricant change son unité de fabrication et que ca modifie la taille ‘? et si ma foulée change ou mes entrainements évoluent ?  si je dois renvoyer une chaussure qui ne convient pas ? La notion de Service primera toujours et j ai la naïveté de croire que l Ethique  reste supérieur au pouvoir de argent , So …

 

6. Comment ton chemin a-t-il croisé celui du club?

Joelle Ettinger me contacte fin 2016 . Par manque de temps , elle souhaite renoncer au Club de trail qu elle avait crée quelques années auparavant ( Joelle était à fonds dans le triathlon à ce moment là ). Il n y avait pas d autres structures dans la région , je trouvais ca dommage . Je savais que je ne pourrais pas y consacrer du temps , je  l ai repris quand même avec Ncs en proposant à des amis d en assurer le coaching tout en proposant aux  fidèles  motivés d en assurer la gestion et la direction . Un club de traileurs ..fait par les traileurs , quoi de mieux pour partager leur passion de courir dans la nature ?

Et puis ,  » seul on va plus vite , ensemble on va plus loin  » !!!

Longue vie à Ncs – trailéman .

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close