Interview du mois d’Octobre : Henri

Le mois dernier, Henri participait à sa première course.  Nous trouvons intéressant qu’il puisse partager ses premières impressions avec nous. Il a accepté de le faire et comme à son habitude, l’a fait avec sa bonne humeur, sans oublier son sens de l’humour !

Peux‐tu nous en dire un peu plus sur la course à laquelle tu as participé au mois de septembre ?

Il s’agit du Trail des Patrouilleurs à Crans Montana. Nous avons participé au parcours Trubelstock : 55km pour  4’200m de D+ par équipe de 2 ou de 3. Bien entendu, à cela s’ajoute des paysages magnifiques, de belles rencontres et de bons petits ravitos. Pour ce premier trail, Stéphane et Fabien m’ont proposé d’y participer avec eux, ce qui annonçait le début d’une super aventure.

Qu’est ce qui t’as motivé à passer le cap de prendre un dossard ?

C’est Stéphane et Fabien, des traileurs, mais avant tout des amis qui m’ont motivé… ou c’est qu’ils ont été très persuasifs et ne m’ont pas laissé le choix ! Car ils ne m’ont pas motivé à porter un dossard, non… ils ont été bien plus malins que ça, ils m’ont motivé à faire une balade de 55km avec eux et quelques autres personnes.

Du coup, pour moi cela a été plus facile à accepter car cela ne ressemblait pas à une course mais à une simple sortie longue avec une bonne bande de potes.

Malheureusement, suite à un problème de santé, Stéphane n’a pas pu prendre part à l’aventure… Et c’est notre ami Thomas (avec qui j’avais fait une sortie longue du club) qui a rejoint la troupe.

IMG_9867.JPG

 Est ce que tu as suivi une préparation particulière ?

Non… En revanche, j’ai eu besoin de motivation extérieur car je n’avais jamais fait 55km et la distance m’effrayait un peu…beaucoup.

Mes amis ont su me rassurer encore une fois. Au final, la distance ne s’est pas trop faite sentir et la ballade en valait vraiment la peine.

Ce qui confirme la devise du club « seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ».

Quel est ton meilleur souvenir de cette journée ?

Il n’y en a pas qu’un c’est sûr ! Sur toute la course, je garde de supers bons souvenirs !

Dès le réveil au matin de la course,  j’étais déjà très excité de savoir qu’on allait faire une sortie de malade ! Je me voyais déjà au sommet pour le lever du soleil à m’empiffrer au premier ravitaillement. Tout est tellement plus simple quand mentalement on s’est fait à l’idée que ce n’est pas une course !

La musique au départ de la course nous mettait dans une ambiance UTMB, parfaite pour partir à la guerre.

IMG_9868.JPG

Sur le départ de la course j’ai reçu un conseil de la part de Fabien : « Henri, ne cours pas dans les montées! Lâche-toi sur le plat et les descentes ».

Il n’a pas cessé de raisonner dans ma tête, comme dans les films de kungfu ou le maître ne cesse d’apparaître en hologramme !

C’est bien l’un des meilleurs conseils que j’ai eu et qui m’a permis de rester en pleine forme pendant ce trail.

Sur les premiers kilomètres j’ai pu discuter et sympathiser avec TOUTES les personnes que je croisais. Certaines équipes avaient la grosse tête… mais après les avoir rattrapé 3x sur toute la durée de la course et avoir discuté d’avantage, elles s’avéraient être plutôt sympathiques. (Peut-être que notre premier échange à 5h30 du matin avait été trop matinal pour eux…).

Bien que ce fût une course en équipe, j’avais besoin de me sentir libre et d’avancer à mon rythme pour m’éclater un peu. L’avantage c’est que je pouvais profiter pleinement du ravitaillement et même de recharger ma montre ! Heureusement mes coéquipiers Fabien et Thomas l’avaient bien compris et m’ont laissé gambader… enfin j’espère !

Nous avons eu un temps exceptionnel et le lever de soleil sur le Cervin restera gravé dans ma mémoire ! Parfois je m’imposais des petits challenges en montée ou en descente. Les paysages ne cessaient de me couper le souffle, les salauds ! J’en avais pourtant besoin pour avancer ! C’était l’éclate totale sur toute la course !

Mon seul regret en revanche, c’est que Fabien n’ait pas pu terminer la course à cause d’une blessure… Mais c’était un grand plaisir que de le retrouver sur la ligne d’arrivée ! On a même eu le droit à des cadeaux, un massage et même un repas ! C’est monstrueux non ?

Qu’as‐tu pensé de l’événement et de son organisation ?

Comme je me suis déjà étalé sur les autres questions, je dirais simplement que c’était top ! J’ai juste eu un petit sentiment d’abandon quand nous sommes arrivés car tout le monde mangeaient et ils n’ont même pas remarqué que nous avions franchi la ligne d’arrivée.

Heureusement, ma femme et Fabien étaient là pour nous acclamer.

3e0b83b3-9858-4dcd-ba55-7d74ef4a250f.JPG

Et maintenant, c’est quoi la suite ?

On verra ! Mais j’aimerais bien avoir d’autres médailles ! C’est joli…

Quels conseils donnerais‐tu à quelqu’un qui va participer à sa première course ?

Conseil n° 1 Ne fais pas de course…

Conseil n° 2 Si tu n’as pas le choix ou que tu veux te prouver quelque chose, fait-la avec une bande de copains.

Conseil n° 3 N’oublie pas le Fabien dans ta tête.

Conseil n° 4 Si tu veux gagner la course, demande à un professionnel.

Conseil n° 5 Éclate‐toi, peu importe si c’est une course ou non, garde le sourire !

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close