Interview de notre WonderWoman Ludivine, sur la MXTREME Montreux Trail Festival.

Le 27 juillet dernier, notre présidente, Ludivine, a participé à la 2ème édition du Montreux Trail Festival. Elle a opté pour la MXTREME, un sacré objectif de 160km pour 12’000m de dénivelé.

Interview de Ludivine

1. Qu’est ce qui t’a amenée à choisir cette course ?

Je m’étais inscrite pour la TDS et lorsque que j’ai vu que je n’étais pas tirée au sort, dans un premier temps j’ai été très frustrée et il fallait que je trouve au plus vite un autre objectif, quelque chose d’un peu fou, un challenge de taille. Alors, j’ai opté pour la MXTREME, toute excitée j’ai cliqué pour m’inscrire et droit derrière, je me suis dit que j’étais complètement folle hahaha.

2. De quoi as-tu eu le plus peur avant cette course ? Et dans cette course, des peurs sont-elles arrivées ?

Évidemment ma première crainte était déjà de ne pas arriver au bout. Je n’étais jamais allée au-delà de 96km et surtout je n’avais jamais côtoyé les 12’000m D+. La seule chose sur laquelle j’étais sûre de pouvoir m’appuyer était mon mental. J’ai un sale caractère et ne lâche pas facilement le morceau. Ceci dit, là je reconnais que c’était assez culotté de ma part de me lancer sur cette course en ayant jamais participé à des courses de plus de 5’500m de dénivelé.

Une fois le départ lancé, je n’avais plus peur et j’ai gardé la ligne d’arrivée en ligne de mire tout le long.

3. En quelques chiffres, donne-nous le volume de tes entrainements des 3 mois précédents (km/D+/sortie par semaine) ?

En soi, j’ai pour habitude de ne jamais faire de plan d’entrainement. J’essaie d’être un maximum à l’écoute de mon corps et mon ressenti guide mes sorties au jour le jour. Il y a eu des semaines à 6 sorties, 75km et 3000m de dénivelé comme d’autres à 4 sorties, 40-50km et 1000m de dénivelé. Et puis j’ai couru la Maxi fin mai, ce qui a pas mal donné le ton.

4. Quels ont été tes 3 meilleures moments durant cette fabuleuse course et que retiens-tu un mois après ?

Mes trois meilleurs moments ? C’est difficile car malgré l’effort, il y en a eu énormément !! Alors je vais tricher et t’en donner 4.

-Je dirais que tout d’abord j’été scotchée par l’amitié dont on m’a fait preuve. Tout d’abord la tienne, Steph. Tu as été sans doute la meilleure assistance qu’on puisse rêver d’avoir. Tu as été là à presque chaque ravitaillement. Alors retrouver ton sourire et bénéficier de ton soutien a été inévitablement le fil conducteur de ma course.

-Il a eu aussi le moment où Roger m’attendait sur le parcours pour faire quelques km avec moi. J’ai été très émue de cette surprise. Quand je l’ai aperçu qui m’attendait, je me suis d’abord demandée si j’étais victime des fameuses hallucinations parfois présentes lors d’un ultra et ça m’a profondément touchée qu’il se déplace et me témoigne un tel encouragement.

-Il y a eu la présence de Caroline et son sourire qui m’a boosté ravitaillement après ravitaillement le samedi et l’incroyable soutien d’un couple d’amis qui avait tagué tous les rochers, les ponts, les routes d’une partie du parcours avec des craies de couleurs : « GO, RUN, LULU 59 ». Ces messages ont étonné la plupart des coureurs et pour ma part, quand je les ai découverts, de nuit, à la lumière de ma frontale, je n’en revenais pas…

-Et inévitablement le moment où j’ai passé la ligne d’arrivée et que j’ai réalisé ce que j’avais accompli.

5. Et après… une fois rentrée, à quoi as-tu pensé ? Plus jamais ou à quand la prochaine ? Dans quel état d’esprit étais-tu ?

Je me suis souvent dit sur le parcours qu’il me manquait vraiment une case pour m’être lancée dans cette arène. Notamment quand je me suis retrouvée au Col des Pauvres, à 3h du matin, seule dans le noir absolu, sans souffle, avec 90km dans les pattes, face à ce montre (le col) dont on m’avait parlé et que je craignais tant. Mais une fois arrivée à Montreux le jour suivant, je me suis dit que m’inscrire à cette course était sans doute le défi le plus fou qu’il m’ait été donné de relever mais que la récompense en termes d’aventure humaine était telle que je n’ai eu qu’une envie, réfléchir à un futur gros challenge.

Propos recueillis par :

Stéphanie Brottes

Trésorière NCS TraiLéman

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close